Faire du chien de traîneaux au Québec

Vous avez toujours rêvé de faire du chien de traîneaux au Québec Canada ? Cet article est fait pour vous. On vous donne aujourd’hui notre retour d’expérience sur notre aventure en chiens de traîneaux au Québec.

Dans cette région du monde, l’hiver est rude, long et froid. Il y a beaucoup de neige (environ 2m par saison), de la glace et du vent. Il faut s’emmitoufler et même après ça on a quand même froid. Froid au nez, aux mains, et même froid aux yeux. Pourtant l’hiver au Québec, c’est ma saison préférée. Vous pourriez croire que je suis un peu incohérente mais pourtant c’est vrai. La province est plongée sous la neige presque 6 mois de l’année, mais la vie ne s’arrête pas pour autant. Le Québec en hiver, c’est beau, c’est chaleureux, c’est enivrant.

Une joie de vivre à la québécoise

Les québécois savent d’ailleurs bien en profiter. Il y a plein d’activités à faire pendant cette saison. Entre le hockey, le ski, le patin à glace…et j’en passe, il y a le choix. La plus fameuse de toutes ces activités hivernales spéciales Québec, et celle dont je vais vous parlez aujourd’hui, est une excursion en chiens de traîneaux.

Il y a beaucoup d’entreprises qui proposent des excursions ou autres expériences en chiens de traîneaux au Québec. De la simple petite balade de 10min à une excursion de plusieurs heures voir plusieurs jours, il faut tout de même faire attention aux services proposés.

Nous avons choisi Expédition Wolf en collaboration avec le centre d’activité de Mont Tremblant, pour une excursion en forêt. Une excursion d’une après-midi complète. Après une demi-heure de route au nord de Mont-Tremblant (transfert effectué par le centre d’activité de Mont-Tremblant), nous sommes accueillis chaleureusement par le personnel d’Expédition Wolf, une petite entreprise de mushers passionnés avec une meute de plus de 250 chiens

Les chiens de traineaux

Après s’être réchauffé au coin du feux et s’être équipé pour passer une après-midi sous -30º, nous voilà parti pour rencontrer les chiens. Chaque participant est mis à contribution pour amener les chiens jusqu’aux traîneaux. Les chiens sont adorables, joueurs et excités de pouvoir partir en excursion. On les sent motivés et heureux. Certains sont très affectueux ce qui m’a valu deux ou trois coup de langues humides. À chaque chien que l’on mène vers son traîneau on apprend son nom, ce qui nous rapproche un peu plus de l’animal.

Tous les mushers connaissent et reconnaissent les 250 chiens par leurs noms respectifs. On remarque tout de suite que chaque chien à ses propres caractéristiques physiques mais aussi son propre caractère.

Après l’attelage des animaux c’est l’heure d’apprendre les bases pour conduire le traîneau. C’est à la portée de tous il suffit de comprendre qu’il faut freiner en descente et aider les chiens en montée, et toujours tenir le traîneau, rien de bien sorciers donc.

Il y a deux personnes par traîneaux. Un passager et un conducteur.

Être conducteur est fantastique, on fait corps avec les chiens et on sent toute leur puissance. Il devient tout naturel de les encourager en montée ou de les féliciter en descente. Il faut tout de même être en bonne condition physique pour pouvoir courir à côté du traîneau lorsque c’est nécessaire, notamment en montée. En cours de route, une pause avec un chocolat chaud et des petits biscuits est organisé pour que les chiens se reposent et échanger de rôle si on le souhaite.

Les chiens redémarrent à toute allure, ils ont besoin de se défouler, ils sont nés pour courir et tracter des traîneaux.

Être passager est aussi une expérience incroyable. On se rend compte de la beauté du paysage dans lequel on se déplace, avec le bruit des chiens, et du traîneau qui glisse sur la glace et la neige. On se rend compte de la nature et des éléments qui nous entourent. Le passager est aussi là pour encourager les chiens et les soutenir en montée notamment.

Les détails de l’excursion

Contrairement à ce qu’on pourrait penser, même en tant que passager on n’a pas froid. Il y a une couverture dans chaque traîneaux dont on se recouvre avant de partir.

Cette excursion comprend 1h de balade en forêt et c’est le cadre de cette balade qui en fait tout son charme.

Imaginez un sentier creusé dans la neige fraîche, entouré d’une nature laissée sauvage et endormie par l’hiver, des sous-bois et des clairières de feuillus rachitique et de sapins touffus. Un vrai cadre de forêt canadienne à perte de vue, avec un sentier vallonné et sinueux glissant entre les arbres, sans laisser de trace.

De retour au chenil, c’est l’heure de la friandise. Vous aurez donc l’occasion d’offrir un petit biscuit aux chiens de votre traîneau. Une récompense bien mérité après une longue balade.

Après ça (et avoir fait plein de câlins aux chiens) vous serez de nouveau mis à contribution pour détacher les chiens de leurs traîneaux et les ramener à leur place au chenil.

Chaque chien est attaché à un endroit précis avec ses gamelles et sa niche. Ils sont attachés car ce sont des chiens avec un fort caractère et 250 chiens avec chacun leur propre personnalité, ça créé des bagarres et des disputes, exactement comme chez les humains. Pour éviter toute chamaillerie, tous les chiens ont leur propre espace. Et croyez-moi, les gens qui s’occupe d’eux sont vraiment passionnés et ils les bichonnent.

Le moment de se détendre

Après le retour des chiens, vous pourrez passer encore un peu de temps avec eux en visitant le chenil. Les chiens sont adorables ils réclament des câlins et même des bisous. Vous aurez aussi l’occasion de voir les nouveaux bébés de l’année. Et c’est le moment le plus chou de toute l’aventure. Des bébés plus mignons les uns que les autres de quelques semaines à plusieurs mois, ça fait toujours craqué.

Peut-être aurez-vous même l’occasion de les porter ? Cette excursion en chiens de traîneaux au Québec a été une toute nouvelle expérience pour nous. Dans la forêt canadienne, à 2h de Montréal on se sent hors du temps et du monde. C’est une activité hivernale à essayer une fois dans sa vie que de se sentir au milieu de la nature, sous un ciel bleu entre les arbres (même pas -30º). On espère vous avoir donné envie de partir à l’aventure avec les chiens de traîneaux au Québec.

Comments are closed.